Le projet architectural

Le Pôle METRO

Le site Métro du projet Biologie – Pharmacie – Chimie rassemble sur 74 000 m² la Faculté de Pharmacie, l’Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d’Orsay (ICMMO – Université Paris-Sud/CNRS) et les Masters de biologie et de chimie. Situé en face de la future gare de métro de la ligne 18, il s’intègre dans un environnement urbain et son architecture monumentale conçue par Bernard Tschumi, rappelle son importance pour l’Université Paris-Sud et le Campus Paris-Saclay.

La fonctionnalité des espaces a été étudiée et conçue par Bernard Tschumi et son associée Véronique Descharrières, architecte et co-directrice de l’agence BTuA, pour les zones Cœur de Pôle et espaces d’enseignement, et par l’agence Groupe-6 pour le bâtiment Recherche.

Composé de plusieurs bâtiments reliés les uns aux autres, le site Métro du projet Biologie – Pharmacie – Chimie présente une façade imposante sur le Deck, cette grande avenue structurant le quartier de Moulon du Campus Paris-Saclay. Le projet s’organise autour d’un lieu majeur, le Cœur de Pôle, qui est le centre de gravité du projet. Espace d’accueil, c’est le lieu où les publics se croisent : étudiants, personnels, visiteurs. Vers le Métro, la façade entièrement vitrée de ce Cœur de Pôle donne à voir l’animation du bâtiment.

L’architecture des façades et des bâtiments se déclinent à partir de trois matériaux principaux : le verre, le bois et le béton blanc.

« Le Cœur de Pôle est l’espace où tous les publics se rencontrent, aussi bien les étudiants et les personnels que les visiteurs venus pour une conférence ou une exposition. L’espace généreux du grand atrium de l’accueil, qui permet d’accéder aux amphithéâtres, donne à voir l’animation du bâtiment. »

Bernard Tschumi – Agence BTuA

De part et d’autre du Cœur de Pôle s’organisent les locaux de recherche et d’enseignement du site Métro. A l’est du Cœur de Pôle, cette circulation mène aux locaux de la recherche, organisés sur près de 24 000 m². Dans ce bâtiment ponctué d’espaces de rencontre et de convivialité, les laboratoires de pharmacie à l’ouest font face aux laboratoires de chimie à l’est.

« Faciliter la communication entre les disciplines est un enjeu fort du projet : nous y avons répondu par cette rue de la recherche qui traverse le bâtiment de part en part en irriguant les laboratoires et les bureaux, avec à l’ouest la recherche en pharmacie et à l’est la recherche en chimie. La rue de la recherche, c’est le lieu de toutes les rencontres, à tous les moments de la journée. »

Alain Eyraud & Nathalie Pierre – Groupe-6

A l’ouest puis vers le sud du Cœur de Pôle, se déroule une séquence de quatre bâtiments dédiés à l’enseignement sur une surface de 17 000 m². Les locaux d’enseignement comprennent notamment sept amphithéâtres. Le premier de ces bâtiments comprend le restaurant universitaire, d’une capacité de 1 500 couverts et qui sera un lieu essentiel de vie de campus.

Le Pôle IDEEV

L’Institut Diversité Ecologie et Evolution du Vivant (IDEEV), Fédération de recherche qui regroupe l’ensemble des laboratoires et équipes travaillant en écologie et évolution au sein de la future Université Paris-Saclay s’installe au nord-ouest du quartier de Moulon du Campus Paris-Saclay, à proximité immédiate des terres agricoles expérimentales nécessaires à sa recherche. Le bâtiment, d’une surface de 14 000 m² (surfaces de plancher) est conçu par l’agence Baumschlager Eberle Architectes.

Composé d’un bâtiment principal, de hangars techniques et de serres, l’IDEEV s’organise autour d’une cour commune reliant ces ensembles. Faite d’une alternance de dalles de bétons et de rubans naturels, cette cour se végétalise progressivement en jardin de repos et de loisir pour la communauté des chercheurs.

Le bâtiment principal de l’IDEEV présente une toiture en mouvement qui lui donne une identité hybride entre urbanisme et agriculture, entre laboratoire de recherche et hangar ou serre. Ses façades sont marquées par un jeu vertical de lignes fines de béton blanc avec un relief profond, légèrement décalées pour marquer le premier étage.

Organisé autour de quatre patios arborés, qui permettent l’éclairage naturel des locaux, il place les laboratoires au centre et les bureaux en périphérie pour limiter les temps de déplacement. Le rez-de-chaussée, transparent sur le boulevard nord du quartier de Moulon, est dédié aux espaces publics et collectifs, avec de nombreux lieux de convivialité.

« Sur le boulevard nord, le premier contact avec l’IDEEV fait entrer l’utilisateur sous un auvent, dans un univers de forêt : on n’entre pas dans une architecture mais dans un lieu de nature. La toiture en mouvement du projet donne au bâtiment une identité hybride entre urbanisme et agriculture, entre laboratoire de recherche et hangar ou serre. »

Anne Speicher – Baumschlager Eberle Architectes

Pour permettre aux utilisateurs de s’orienter facilement, les circulations intérieures proposent des vues vers l’extérieur dans lesquelles sont aménagés des espaces de convivialité pour inciter à la rencontre. L’IDEEV est un bâtiment qui permet de ne pas perdre de temps, mais aussi de prendre son temps.